Affiche Constellation du Cancer spectacle seul en scene en feminin

La Constellation Du Cancer

La Constellation du Cancer

Affiche Constellation du Cancer spectacle seul en scene en feminin

Un spectacle Seule en Scène écrit, mis en scène et interprété par Mary-Tahra

Présentation :

Quand un beau mec en blouse blanche vous déclare  » Carcinome in Situ  » d’un ton grave et droit dans les yeux, cela n’est malheureusement pas une déclaration d’amour, c’est une déclaration de guerre : le crabe a débarqué.

Mary-Tahra entre alors de plein fouet dans les montagnes russes de l’émotion.

Désespoir, envie de lutter, situations ubuesques à la banque, aux pompes funèbres, bagarres avec des répondeurs téléphoniques, avis divers et variés de chacun qui y va de son petit conseil : « mange bio » ou  » fais des prières ».

Elle navigue entre les standardistes à la ramasse, les brochures flippantes et ose fantasmer sur des  » Apollon « , compagnons de route de chimio.

Originaire d’une famille multiculturelle, Mary-Tahra commence l’écriture au Maroc à treize ans avec son livre « Une Nouvelle Planète ». A quinze ans, elle développe son univers théâtral en écrivant, mettant en scène et jouant sa pièce de théâtre en deux actes « Des problèmes, toujours des problèmes ».

Après le bac elle arrive à Paris pour entrer au cours de théâtre Raymond Girard. Elle met en scène en 1988 et en langue espagnole, la pièce « Lady Ana » de Emilio Peña, jouant le rôle de La Muchacha, pièce qui partira en tournée en Amérique latine. Elle suivra des cours d’improvisation avec Michel Lopez (créateur d’Improvizafond), la Ligue d’improvisation; la L.I.F. avec Michel THOMAS, TAYRA, Jean-Jacques PLOTEAU et Laurent MAZÉ, l’E.F.I.T ; la LIBAP (Ligue d’Improvisation du Barreau de Paris) et joue Les Imprévisibles avec Jean-Marie DAUBENTON (créateur de Improglio) au Théâtre Valeyre (Paris 9).

Atteinte d’un cancer du sein agressif en 2013, elle n’a pas baissé les bras. Entre les cours de théâtre, les chimios, les échanges avec les autres malades, elle écrit. Parler du crabe avec humour était évident pour elle, aussi évident que la volonté de transmettre ce qui se passe lorsque l’on est non pas spectateur mais acteur de cette maladie.

L’intensité de ses anecdotes vécues nous promet des moments ironiques, satyriques et humoristiques, mais aussi des moments d’émotions.  

Sa détermination, son dynamisme, son attachement et sa volonté font que son spectacle soit non seulement pédagogique, mais on est transporté par sa sensibilité touchante et on en sort plus fort, plus humain et on voit la vie comme elle : belle !

Son Seule en Scène a été joué à Paris et au Festival Off d’Avignon en 2018.

Extrait du Spectacle